Êtes-vous pour la légalisation de la marijuana?
Oui88%
Non9%
Je ne sais pas2%
Je ne préfère pas répondre1%
Participez et
répondez aux questions ! >
Suivez-Nous
La Marijuana / À travers l'histoire

À travers l'histoire

Découvrez les origines du chanvre, l'une des plus anciennes plantes cultivées dans l’histoire de l’humanité. Depuis des millénaires en Extrême-Orient et au Moyen-Orient, elle a servi à fabriquer des tissus, du papier et des cordages. Par la suite, on lui a trouvé des applications médicales dans de nombreux pays.

Originaire d’Asie centrale, le chanvre est l’une des plus anciennes plantes cultivées dans l’histoire de l’humanité. Utilisées depuis des millénaires en Extrême-Orient et au Moyen-Orient, ses fibres ont d’abord servi à fabriquer tissu, papier et cordages. Le chanvre a ensuite suivi le flux des migrations et des conquêtes pour se répandre sur tous les continents.

Vidéo : La légalisation : les dangers

Durée : 01:53 min.

Lieu : Gatineau, Québec

En entrevue : Line Beauchesne, criminologue

La plante

Le chanvre a servi à la fabrication de vêtements en Chine, 600 ans av. J.-C., et en Europe, au Moyen Âge. Les habits des rois et des reines d’Europe étaient constitués d’un mélange de chanvre et de lin. Gutenberg aurait imprimé sa première bible sur du papier de chanvre. Ce type de papier a été utilisé jusqu'au 19e siècle.

Au début du 20e siècle, le coton originaire des États-Unis a peu à peu remplacé les fibres de chanvre en Europe. Durant les deux guerres mondiales, ces fibres résistantes servaient à fabriquer des vêtements militaires. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le chanvre a été remplacé par des fibres synthétiques, au tissage plus régulier.

L'utilisation médicale

On ignore exactement à quel moment les propriétés pharmacologiques du cannabis ont été découvertes. Toutefois, on a retrouvé des traces ethnographiques de son utilisation à des fins médicales et religieuses dans de nombreux pays.

En Chine, un traité médical du 2e siècle rapporte qu’il était mélangé au vin pour ses propriétés anesthésiques. On s’en servait également pour soulager les douleurs rhumatismales et, à cause de ses propriétés hallucinogènes, pour traiter les maladies mentales.

En Inde, le cannabis fait partie des traitements contre les migraines et les douleurs abdominales depuis 2000 ans av. J.-C. Les Indiens s’en servaient pour préparer le bhang, un breuvage sacré, capable d’éloigner le mal. C’était la boisson préférée d’Indra, le plus puissant des dieux védiques.

En Égypte, on aurait trouvé des preuves de l’utilisation du cannabis en médecine depuis les temps pharaoniques. La médecine grecque hérite de la tradition égyptienne. Dioscoride souligne les propriétés psychotropes de la plante qui « fait venir au-devant des yeux des fantômes et des illusions plaisantes et agréables ». Galien redoute qu’« elle ne blesse le cerveau quand on en prend trop », mais qualifie son usage d’enivrant et livre des formules de galettes soporifiques contenant du cannabis.

Pour les Romains, le cannabis possédait des vertus magiques et servait à la composition de nombreux médicaments. Ils utilisaient également ses fibres pour fabriquer les cordages des navires et les importaient de Gaule, entre le 4e siècle av. J.-C. et le 2e siècle de notre ère.

Le cannabis refait son entrée en tant que plante médicinale en Europe au début du 19e siècle. En témoignent les soldats de Bonaparte et des médecins britanniques de retour des Indes. Il est utilisé en médecine pour le traitement des migraines, de douleurs diverses, des spasmes musculaires, de l’asthme, de l’arthrite et de l’épilepsie. On dit même que la reine Victoria s’en servait pour soigner ses douleurs menstruelles.







Commenter >